Battambang, ses environs et le trajet jusqu’à Siem Reap en bateau.

Publié par le 4 avril 2016

Après s’être ressourcés sur l’île de Koh Tonsay et avoir visité les environs de Kep, nous décidons de reprendre la route vers le nord du pays et nous prenons un ticket de bus pour Battambang. Ce n’est pas vraiment la ville en elle même qui nous attire mais plutôt la campagne environnante qui, parait-il, a beaucoup de charme. Il parait que l’on y cultive le riz le plus parfumé du pays, les noix de coco les plus sucrées et les oranges les plus juteuses! Nous allons donc en juger par nous même!

 

Aller à Battambang depuis Kep :

A Kep, il y a de nombreuses agences qui proposent des trajets de bus allant jusqu’à Battambang. Nous avons fait le tour des agences et avons choisi celle qui proposait les tarifs les plus intéressants et le lendemain matin à 8 heures nous quittons Kep.

Le trajet de Phnom Penh jusqu’à Kep ayant été rapide nous étions plutôt confiants…oui ben en fait le trajet fut plus long que prévu!

La première partie jusqu’à Phnom Penh se déroula sans encombre, mais, une fois arrivés à la capitale ça se corse un peu. La fille de l’agence nous avait prévenu qu’il nous faudrait prendre un autre bus à Phnom Penh, mais on nous dépose devant une guesthouse en plein centre de Phnom Penh… pas de trace d’un deuxième bus… ont-ils oublié que nous devions aller jusqu’à Battambang? On pose la question au chauffeur du premier bus qui nous dit d’aller voir le gars à l’accueil de la guesthouse. Celui ci nous dit que tout est OK et nous propose de nous installer sur les fauteuils pour patienter. Nous remarquons pourtant qu’il passe plusieurs appels téléphoniques… mouai tout ne m’a pas l’air si “OK” que ça. On patiente une bonne heure et en profitons pour aller manger dans un petit boui boui que nous avions repéré dans la rue.

Un van vient enfin nous chercher, on s’installe, cool il est neuf et super confortable (chose assez rare en Asie du sud est pour être soulignée). Ah non, fausse joie, il nous dépose seulement à la gare routière! Il nous faudra patienter encore presque une heure avant de pouvoir enfin prendre le bus à destination de Battambang!

Une heure plus tard, ouf, nous sommes enfin  sur la route! Mais quelle route… alors que nous avons été très agréablement surpris sur l’état des routes cambodgiennes que nous trouvons vraiment meilleures que celles du Laos, une grosse portion de celle ci est en travaux et est plus que chaotique! Ce n’est que vers 19 heures que nous arrivons enfin à destination.

 

Où dormir à Battambang :

Nous avons dormi au Royal Hotel, qui propose des chambres très bons marchés (4 dollars la double avec ventilo, eau froide et fenêtre donnant sur le palier) jusqu’aux suites plus chics (25 dollars). Il n’y avait plus de chambres bon marché de disponibles mais, gâtés que nous sommes, mes parents ont insisté pour nous offrir la suite! Trop cool!! Nous avons même réussi à négocier le prix à 16 dollars! nous ne pourrons donc pas vous dire si les chambres les moins chères sont confortables mais la suite, en revanche, est carrément top!! Un lit tellement immense que je perdais Guigui la nuit, un frigo, des serviettes pliées en forme de cygnes, une super salle de bain privée, la télé et même un petit balcon! Le pied quoi!

Ah oui, j’allais oublier, il y a un jacuzzi sur le toit à disposition de tous les clients de l’hôtel, le bonheur!!

 

Suite de l'hotel - Battambang

 

Que faire à Battambang ?

Le marché central :

Si vous êtes à Battambang, ne loupez surtout pas le marché central! Il est trop trop chouette : immense, plein de vie et avec pleins pleins de bonnes choses à gouter! C’est ici que nous avons mangé pour la première fois cette petite crêpe (dont la pate semble être faite à base de riz) fourrée de sticky rice aromatisé au lait de coco et au sucre de canne. Un vrai délice!

 

Marché de Battambang

 

Promenade dans la ville :

Après un petit déj du tonnerre au marché central, nous sommes allés nous balader un peu dans la ville où il n’y a pas vraiment grand chose à voir hormis quelques temples, assez mignons!

 

Temples de Battambang

 

Après la visite de ces quelques temples, nous avions trop chaud et sommes allés faire trempette dans le jacuzzi de l’hôtel. Héhé!

Le marché de nuit :

Nous sommes également allés manger au marché de nuit. Bon, il faut avouer qu’aux premiers abords nous avons été un peu déçus… il est riquiqui! Mais les quelques stands de nourriture présents proposent de bons plats et nous nous sommes finalement régalés!

 

Que faire aux alentours de Battambang ?

S’il n’y a pas énormément de choses à faire dans Battambang, la campagne environnante a beaucoup à offrir! Il est très facile de la parcourir en louant un scooter à la journée, mais mon papa se remettant tout juste d’un accident de moto assez sérieux il était un peu risqué de tenter les deux roues… surtout en Asie^^. Nous avons donc décidé de la découvrir avec un sympathique chauffeur de tuk tuk que notre hôtel nous a conseillé.

 

Tour en tuk tuk

 

Nous prenons donc la route en début d’après midi à travers la campagne cambodgienne, on roule une trentaine de minutes au travers des rizières verdoyantes puis notre chauffeur fait un petit stop pour nous montrer un arbre sur lequel vit des dizaines d’énormes chauves souris! Impressionnant!

 

Chauve-souris

 

On reprend la route pour rejoindre les ruines du temple de Wat Ek Phnom, un temple préangkorien. C’est à la force de nos mollets que nous découvrons ce temple, en effet, nous devons gravir un bon nombre de marche avant de l’atteindre. Le temple est sympa, ça nous donne un avant gout d’Angkor Wat. Dommage qu’il soit en si mauvais état, de nombreuses parties sont éboulées, d’autres sont soutenues par des linteaux, mais ça donne un certain charme au lieu.

 

Wat Ek Phnom

 

Après la visite du Wat Ek Phnom, nous reprenons la route par une piste un peu chaotique mais très jolie jusqu’au Phnom Sampeu. Là aussi, pour atteindre le sommet de la montagne, il nous faudra gravir une centaine de marches bien raides mais la vue panoramique sur la campagne à l’arrivée est vraiment incroyable! Nous visitons les jolis petits temples du sommet, observons les singes et goutons aux sauterelles grillées que nous propose une dame. Pas trop mauvais! Même mes parents se laissent tenter! Nous marchons ensuite sur l’autre côté de la colline, pour aller voir les Killing caves, des grottes avec une sinistre réputation. En effet, c’est ici que les Khmers Rouges y assassinèrent environ 10000 personnes en jetant les prisonniers du haut de la caverne…

 

Phnom Sampeu

 

Nous redescendons ensuite au bas de la colline mais nous ne repartons pas encore, un dernier spectacle nous attend! On s’installe sur un petit muret face à la colline d’où l’on observe quelques petites grottes et on attend sagement la tombée du jour. Une fois le soleil couché, des milliers de chauves-souris prennent leur envol pour partir chasser! C’est vraiment impressionnant, nous les avons observés pendant près de 30 minutes et notre chauffeur nous a expliqué que cela dure environ une heure! C’est à se demander comment elles arrivent à rentrer dans la grotte! Allez, on vous montre ça en vidéo :

 

 

Notre chauffeur nous explique que les grosses chauves-souris observées plus tôt dans l’après-midi vivent dans les arbres et se nourrissent de fruits alors que celles ci, plus petites, vivent dans les grottes et sortent la nuit pour aller chasser les insectes. Voilà, voilà, c’était la petite minute culture!

Après cet incroyable spectacle, nous rentrons à Battambang. Sur la route, notre chauffeur ne manque pas de faire la course avec d’autres tuk tuk, dernier moment fun de la journée!

 

Aller à Siem Reap depuis Battambang en bateau… un trajet épique !

Après notre séjour à Battambang, nous avions prévu de rejoindre Siem Reap pour découvrir les temples d’Angkor, nous avons vu qu’il était possible de s’y rendre en bateau par la rivière Sangker en finissant par le Tonlé sap (le plus grand lac d’Asie du Sud-Est). L’idée nous a tout de suite plu, on s’est dit que ce serait le moyen le plus pittoresque de regagner Siem Reap.  

Nous arrivons donc de bon matin à l’embarcadère, on s’installe dans le bateau en bois, nos sacs sont parqués sur le toit et nous nous mettons en route.

Le début du voyage n’offre pas vraiment de splendides paysages, les berges de la rivière sont très sales, il y a un grand nombre de déchets. Mais, au fur et à mesure que nous nous éloignons de Battambang, les déchets se font de plus en plus rares et nous commençons à apprécier pleinement le voyage. La campagne environnante parait vraiment paisible, il n’y pas de route, pas de voiture, c’est vraiment calme. A l’inverse, la rivière est très animée, les habitants se déplacent en bateau, beaucoup, d’ailleurs, vivent dans un bateau et c’est fascinant d’observer leur façon de vivre! Les enfants nous saluent tous avec de grands signes de la main et de grands sourires. Je vois même une petite fille nous envoyer un baiser!

 

Pecheurs

 

Guigui et moi montons sur le toit du bateau pour observer le paysage tout en profitant du soleil. La rivière devient plus étroite et plus sinueuse mais ça ne fait pas ralentir le chauffeur qui a l’air un peu trop sur de lui…heureusement que les bateaux que nous croisons ne sont pas trop gros! Je flippe un peu par moment mais je décide de faire confiance au chauffeur, après tout, il fait ça tous les jours! Alors que nous continuons d’apprécier le paysage depuis le toit du bateau, j’entend un gros craquement, et le bateau se retrouve au beau milieu de branches d’arbres! J’entend aussi un gros “plouf” et la fille qui était assise à côté de moi a une belle écorchure sur le bras! On comprend alors que le chauffeur a manqué un virage et que le bateau s’est retrouvé contre les arbres du bord de la rivière! Le gros “plouf” c’est le copilote qui était monté prendre le soleil avec nous qui a sauté à l’eau pour éviter une grosse branche! Heureusement, il n’a rien, hormis sont portable qui est fichu! Le bateau n’a pas l’air endommagé, on le débarrasse des branches d’arbre et s’est reparti, comme si rien ne s’était passé! On descend voir mes parents, qui sont un peu sonnés mais amusés par la situation!

On arrive ensuite aux premiers villages flottants. Oui oui, des villages flottants, c’est une particularité de la région. Tout au long de la rivière, de véritables villages ont été bâtis sur l’eau. Certaines maisons sont sur de grands pilotis et d’autres flottent, cela afin de s’adapter aux crues et aux décrues. Du coup c’est fou la vie qu’il y a sur la rivière, tout se fait en bateau, les enfants vont à l’école en bateau, les habitants vont faire leurs courses en bateau, on peut aussi apercevoir des bateaux épicerie! bref, la vie des habitants est profondément liée au rythme des eaux!

 

Villages flottants

 

On aperçoit aussi de drôles de bateaux de pêche avec de gros filets! C’est impressionnant!

 

Filet de peche

 

Puis, nous arrivons sur le Tonlé Sap, le lac le plus grand d’Asie du Sud-Est et ayant une des eaux les plus poissonneuses au monde! Le lac est vraiment immense et nous avons l’impression d’être sortis en mer!

 

Bateau sur le Tonlé Sap

 

Après environ 1 heure de navigation sur le lac, nous le quittons pour suivre la rivière Tonle Siem Reap jusqu’au village de Phnom Krom où notre voyage en bateau se termine. Nous sommes encore à 10 km de Siem Reap et devons donc prendre un tuc tuc pour nous y rendre. Le neveu du chauffeur de tuc tuc qui nous a fait visiter les alentours de Battambang doit nous y attendre. Mais, lorsque le bateau s’arrête, c’est une véritable marée de tuctucman qui montent carrément sur le bateau afin de nous convaincre d’aller à Siem Reap avec eux! On essaie de se faufiler entre la foule de touristes et de tuctucman afin de récupérer nos sacs tant bien que mal! Puis, on retrouve enfin notre chauffeur qui nous attend sagement à l’écart de ce brouhaha et nous partons en direction de Siem Reap, la dernière étape de notre voyage au Cambodge.

 

Quelques conseil pour ceux qui veulent tenter l’expérience :

Nous avons acheté nos billets à notre hôtel incluant le tuk tuk pour nous mener à l’embarcadère. Il y a, à priori, un bateau par jour dans chaque sens.

Attention à la saison à laquelle vous voulez faire la traversée, l’idéal c’est de la faire, comme nous, à la saison intermédiaire car en saison des pluies le niveau de l’eau est trop haut et il n’y a plus de relief et en saison sèche il est trop bas et nous ne bénéficions plus du panorama sur la campagne alentour et la navigation peut vraiment devenir galère!

 

Voilà, on espère que cet article vous aura donné envie de découvrir la région de Battambang et de tenter l’expérience du bateau sur la rivière Sangker car, nous, nous avons adorés! 

 

gallery wordpress plugin

Cet article a 6 commentaires

    • Oui c’était en effet très impressionnant, c’est la première fois qu’on voit autant de chauves-souris à la fois! Gros bisous à vous deux.

      Répondre
  1. Que d’aventures dites donc ! Le temple que vous avez visité m’aurait bien plu, perdu comme cela dans la végétation. A Battambang nous avions testé le Bamboo Train, un petit train de bambou qui file entre les rizières, on avait bien aimé. Bonne poursuite de vadrouille !

    Répondre
    • Oui nous avons bien aimé cette petite journée dans la campagne Cambodgienne! Oui on avait entendu parler du bamboo train mais nous n’avons pas eu le temps de le faire!
      Sinon j’espère que votre voyage ce passe toujours aussi bien pour vous?? Vous êtes où en ce moment?
      Gros bisous!

      Répondre
      • On connaît bien ça, le manque de temps pour tout faire, y compris en voyage longue durée ! Ce sera pour la prochaine fois 🙂
        Tout va bien pour nous, nous venons d’arriver en Birmanie en plein festival de l’eau et pour le moment c’est un gros, gros coup de coeur… Vous êtes où vous en ce moment ? Bises !

        Répondre
        • Ooh trop cool pendant le festival de l’eau! Ce doit être une chouette expérience! La Birmanie a l’air d’être un chouette pays, on en entend beaucoup de bien! Nous nous sommes au Chili depuis 2 semaines environs (oui nous avons un sacré retard sur le blog^^). Profitez à fond, gros bisous!!

          Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *